Cérémonie en hommage à Mlle BASQUIN et Jérôme LE MAO

Le Dimanche 24 Janvier 2016

<< Discours de Jacques MADOUX >>

Parfois confrontés à des circonstances exceptionnelles, de parfaits
Inconnus deviennent des héros, ce qui est tout à leur honneur mais
ne les préservent pas d’un retour à l’anonymat.
Il en est d’autres qui par leur comportement tout au long de leur vie
par une attitude exceptionnelle sont des héros de l’ombre dont le
mérite est de l’être dans la durée.
Sachez que celle que nous honorons aujourd’hui, YVONNE BASQUIN
était le parfait amalgame de ces deux attitudes remarquables.
Née à Villeneuve le 20 Janvierl903 elle était dans les années 30
Employée à la poste de SOISSONS plus particulièrement dans le
domaine de la téléphonie.
Les prémices de la guerre la rendant évidente, elle ressenti le besoin
de se rendre utile, et pour cela elle s’orienta vers le secourisme qui
allait l’accaparer pour le reste de sa vie.
C’est à cette époque qu’elle entreprit les démarches qui conduisirent
à la création à SOISSONS d’une antenne de l’assistance au devoir national
qui s’est fait illustrement connaître sous le vocable ADN.
Ayant parallèlement une formation d’infirmière elle devint formatrice
des secouristes et Présidente de la section dès 1939.
Fervente patriote elle profita à ses risques et périls de son statut aux PTT
pour transmettre de précieux renseignements aux résistants.

Au moment de la libération elle dirigea avec ses secouristes 3 postes
de secours dont les volontaires furent malheureusement entraînés
le 1*’ Septembre 1945 dans le piège du bois des châssis qui coûta
la vie au brancardier Jérôme le MAO.
Il est impossible dans cette brève allocution de faire le tour de toutes
les actions de Mlle BASQUIN mais tous ceux qui l’ont côtoyée se
souviennent de sa détermination qui ne s’est jamais démentie.
Elle a consacré sa vie à aider les autres en payant de sa personne et
de ses deniers tout en assurant la présidence de la section jusqu’en
1991 alors qu’elle avait 88ans.
Aussi, même si l’association A D N n’existe plus en tant que telle, la
vocation de la protection civile reste la même et il importe que les
Jeunes secouristes gardent en mémoire le nom de Mlle BASQUIN
En ma qualité de dernier Président des ADN de SOISSONS,je tiens
à remercier Frédéric ANDRIEU responsable actuel de l’antenne de
la protection civile, pour son engagement à faire perdurer le
souvenir des ADN auquels Mlle BASQUIN tenait tant.Je souligne
aussi la présence de Maurice BRAEMS, ancien Président national
et de l’antenne de Lille autre bastion aujourd’hui disparu .
C’est ce devoir de mémoire que nous voulons préserver, et pour
terminer cet hommage nous allons nous rendre au Bois des Châssis
à RESSONG le LONG dont la stèle rappelle le drame qui s’y est
déroulé.

Anthony STIRPE

Administrateur du site internet et gestion de la communication de la Protection Civile de l'Aisne.